Spécialisé en planches originaux de bandes dessinées et illustrations

Urania Casa d’Aste présente la 11ème Vente
dédié aux dessin originaux et illustrations des grands maitres de la Bande Dessinée
et le catalogue spécial dédié à le Gulliver de Porcheddu et le mythe de Moby Dick

GULLIVER | MOBY DICK

Consultez le catalogue spécial dédié à
le Gulliver de Porcheddu et
le mythe de Moby Dick!

RÉSULTATS

Les lots invendus de la 11ème Vente sont disponibles au prix du base + 17% jusqu’au 11/06/19.

PROCHAINS EVENEMENTS

Urania sera présent au Festival de la Bande Dessinée du Lac de Côme du 18 au 19 Mai, où vous pourrez voir et acheter les lots encore disponibles.

CATALOGUE | 11ème VENTE

Consultez nouveau catalogue général et découvrez les 425 lots qui seront mis en vente le
prochain 11 Mai!

NOUS VOUS ATTENDONS!!!

A l’occasion de sa 11ème vente aux enchères, Urania a sélectionné des œuvres de grands artistes internationaux à partir de 1896 à nos jours.
Les grands artistes de la Bande Dessinée comme Manara, Pazienza, Serpieri, Pratt et Kirby sera les protagonistes dans un catalogue général qui comporte 425 lots d’œuvres originales.
Deux sections consacrées au film d’animation La Rosa di Bagdad et et une petite sélection de livres rares pour les enfants seront présentés dans ce catalogue.
A cette occasion, Urania est fier de présenter un catalogue spécial divisé en deux sections.
Pour la première fois, grâce à une découverte exceptionnelle, les planches originales de Les voyages de Gulliver, créées par Giuseppe Porcheddu en 1941, seront mises aux enchères, à ce jour est resté non publié et considéré comme perdu.
Dans ce catalogue, ils seront présent 59 planches de trois auteurs extraordinaires qui ont incarné le mythe de Moby Dick dans leurs œuvres: Leopoldo Durañona, Enrique Breccia et Franco Caprioli.
La vente aux enchères (à partir de 11h30) aura lieu à Parma, dans les salles de le Circolo di Lettura de la Via M. Melloni 4.

INFORMATIONS PRATIQUES

Samedi 11 Mai, 11h30

Lieu de Vente:
Circolo di Lettura_Via M. Melloni, 4 – Parma

Expositions:
Circolo di Lettura
Vendredi 10 Mai, h 10 – 19

DECOUVRIR ``LES VOYAGES DE GULLIVER`` DE PORCHEDDU

Oeuvre 
du lot 1 au lot 25

copertina gulliver WEB
testata gulliver web

En 1941, Giuseppe Porcheddu se proposa à la rédaction de Topolino avec un projet ambitieux: l’édition en série illustrée de Les Voyages de Gulliver, qui devait  être réalisé en couleurs dans la double page centrale de l’hebdomadaire. Malheureusement, à cause de la guerre et de la censure fasciste (qui s’opposait à la création de bandes dessinées à la manière des bandes dessinées américaines), la publication de Gulliver a été reportée et les tables originales se sont inévitablement retrouvées dans les archives illimitées de la Maison d’édition Mondadori. Tout le monde savait que le Gulliver de Porcheddu était un chef-d’œuvre, mais très peu de ses collègues et amis avaient le privilège de l’admirer. On a même commencé à douter de son existence, jusqu’à ce qu’il tombe dans l’oubli. Du Gulliver de Porcheddu on n’en parlera plus pour trente ans, jusqu’à ce que la femme de l’artiste retrouve les crayons des grandes planches dans la réduction illustrée du classique de Swift dans les archives familiales. Ce n’est que grâce à ces crayons que nous savons que l’ensemble du corpus de I viaggi di Gulliver était, à l’origine, composé de soixante  doubles planches, c’est-à-dire cent vingt pages qui devaient être publiées hebdomadairement  dans la double page centrale en couleurs du journal Topolino. Grâce à une découverte incroyable à la suite du démantèlement des archives Mondadori en 1988, 50 des 120 pages de Porcheddu sont arrivées jusqu’à nous aujourd’hui, soit 25 pages, publiées et présentées au monde entier pour la première fois depuis près de 80 ans. Urania Casa d’Aste offre à tous les collectionneurs l’incroyable possibilité de devenir le gardien de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la bande dessinée italienne.

LE MYTHE DE MOBY DICK

Oeuvre 
du lot 26 au lot 84

Durañona

Tout a commencé en novembre 1966 quand David Lipszyc, un éditeur argentin visionnaire, créa la  Colección Altamira, une série d’adaptations en bandes dessinées  des grands classiques de la littérature d’aventure, par son premier (et seul) numéro  L’île au trésor de Hugo Pratt. Ce recueil prévoyait de publier aussi,  dans les numéros suivants, l’adaptation du roman Les trois mousquetaires et l’homme au masque de fer, avec les dessins  de Arturo del Castillo, et Moby Dick. Lipszyc confia le chef-d’oeuvre de Melville au jeune artiste de bandes dessinées argentin Leopoldo Durañona, élève prometteur de Alberto Breccia e auteur prolifique dans sa patrie et aux Etats-Unis (où il  travaillera sur des albums horreur-fantasy tels que Weird War Tales, Weird Mistery Tale et The House of Secret). Durañona avait déjà dessiné 21 pages de son “Moby Dick” quand, tout à coup, le projet de Lipszyc échoua à cause de problèmes économiques et tout fut interrompu. Les grandes planches du maître argentin, même si elles n’avaient été jamais publiées, continuèrent à vivre grâce à   leur exposition à la 1° Bienal Mundial de la Historieta qui eut lieu à l’Institut Di Tella à Buenos Aires en 1968 (sous la direction artistique de Lipszyc avec Oscar Masotta). On n’entendit plus parler  de ces planches jusqu’en 1977, quand la maison d’édition argentine l’Editorial Record décida de compléter l’oeuvre commencée par Lipszyc plus de dix ans auparavant. Après avoir contacté Durañona, qui refusa de terminer l’oeuvre commencée en 1966 sauf à condition de redessiner complètement toutes les pages, la maison d’édition décida de confier la suite de l’histoire à Enrique Breccia à partir du point où le collègue s’était arrêté au moment de la suspension de la Colección Altamira. Les 21 pages de “son “Moby Dick” de Durañona ont été publiées en Italie sur la revue Lanciostory (an V n. 7) en 1979.

Breccia

Comme on a déjà raconté dans les pages précédentes, en 1977 la maison d’édition argentine Editorial Record confia à Enrique Breccia, sur les textes de Guillermo Saccomanno, la deuxième partie de l’adaptation de Moby Dick commencée par Durañona en 1966. Breccia dessina tout en 36 pages, des planches d’extrême beauté, aux atmosphères dramatiques et accablantes, qui incarnent à la perfection le chef-d’oeuvre de Melville.
Le maître argentin subdivisa le récit en trois chapitres de 12 pages chacun, qui retracent les passages les  plus importants de l’épopée du Pequod et du capitaine Achab. Ces pages ont été publiées en Italie dans la revue Lanciostory sur les numéros 8 – 9 – 10 an V en 1979.

Caprioli

Franco Caprioli, l’un des auteurs les plus raffinés et les plus talentueux de la scène de la bande dessinée italienne, a consacré ses derniers mois de sa vie à l’un des sujets littéraires les plus exploités, voire les plus difficiles: Moby Dick. En 1975, l’année suivant le décès de l’artiste, dans la série I quaderni del Fumetto n. 20 pour la maison d’édition Fratelli Spada, est sorti le dernier ouvrage de Caprioli “Moby Dick: La baleine blanche”. L’adaptation du chef-d’œuvre de Melville a été conçue par Caprioli en 80 pages pleine d’aventure, alternant dans chaque tableau les différents styles graphiques explorés au cours d’une carrière de 35 ans, du célèbre pointillisme à l’éclosion linéaire. Une oeuvre importante, le testament spirituel du dessinateur qui incarnait plus que quiconque l’esprit de la mer dans une comparaison exceptionnelle avec le roman le plus classique consacré à la mer de tous les temps.

DECOUVRIR ``LA ROSE DE BAGDAD``

Oeuvre 
du lot 135 au lot 159

“La rose de Bagdad”
de A. G. Domenighini, 1949 (version française)

“Una rosa di guerra”
de Massimo Becattini, 2009 (documentaire complet)

X